dimanche 30 novembre 2014

Partageons

Desserrons nos petits doigts avides crispés autour de notre bourse pas si vide et donnons.
Déverrouillons notre cœur aux ressources insoupçonnées et sourions.
Un repas à celui qui a faim, un sourire à celui dont le cœur est transi, ne perdons pas notre humanité.
Quelques euros en moins ne nous rendrons pas plus pauvres, quelques sourires en plus nous rendrons certainement plus riches.
Je vous invite à méditer en ce dimanche, jour du Seigneur, jour de repos, à notre égoïsme souvent inconscient devant le malheur des autres.
Je demande au Seigneur de nous ouvrir à la générosité afin que chacun puisse donner ce qu'il peut.

Bon Dimanche!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire